2022-01-14

2002

Et si on se lançait des fleurs

17 fleurs aux racines communes

Elles évoluent et grandissent au gré des saisons, nourries d’un même terreau et bercées par les musiques que leur souffle le peuple qui les habite… Chaque année, elles se regroupent en une magnifique gerbe de fierté dont les couleurs, si différentes mais si riches, en font l’éclat! La Fête nationale offre une occasion sans pareil de tisser des liens et d’en apprendre davantage sur ces régions du Québec qui se démarquent les unes des autres par leurs traditions, leurs reliefs, leur culture… Comme les fleurs, les régions se distinguent par leurs charmes uniques et, une fois réunies, elles rayonnent et forment un somptueux bouquet de gaieté qui rejaillit sur tout ce qui les entoure.

Ce sont 17 fleurs qui grandissent ensemble mais s’épanouissent différemment…

Ces fleurs partagent l’amour d’une même langue, la beauté d’un fleuve majestueux qui les unit, la force tranquille de lacs et de montagnes dessinant chez chacune un paysage différent qui leur confère une personnalité originale. Ensemble, elles partagent de nombreuses traditions issues d’un passé riche qui a grandi avec elles et qu’il importe de souligner, découvrir et partager dans un grand élan de fête…

Cette année, couvrons-nous de fleurs et saluons la beauté et la splendeur de nos régions qui, toutes réunies, forment un bouquet coloré, abondant et unique, reconnaissable parmi tant d’autres.

L’affiche

Comme les fleurs, les régions se distinguent par leur charme unique. Mais une fois réunies, elles forment un somptueux bouquet de gaieté qui rejaillit sur tout ce qui les entoure. Saluons-nous, à travers tout le Québec. Et si on se lançait des fleurs… entre régions.

Illustration : Christiane Beauregard
Conception graphique : QU4TRE

Le porte-parole

Mario Saint-Amand

Prix Gémeaux 1999, nominé, meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien, série ou émission dramatique, pour le personnage de Louis Côté dans « UN PEU BEAUCOUP À LA FOLIE ».

Prix Gémeaux 1994, LAURÉAT, meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien toutes catégories dramatiques pour le personnage de Jean-Pierre dans « MISSIONNAIRE DU SIDA ».

Prix Gémeaux 1994, nominé, meilleure interprétation émission ou série jeunesse pour le personnage de Simon Laurain dans « WATATATOW ». Gémeaux 1992, nominé, meilleure interprétation premier rôle masculin série ou émission dramatique pour le personnage d’Alain dans « L’AMOUR C’EST PAS ASSEZ ».

Discours patriotique

Je rentre chez moi après un beau et grand voyage, ému et chaviré
Je croyais bien vous connaître… j’avais tout à entendre et tout à voir
Je rentre les bras chargés de nos rêves, de vos amours et de vos espoirs
J’allais porter la parole mais, vous l’aviez déjà… alors nous avons parlé

Je vous salue bien bas, gens du pays et je nous dis Bonne fête Québec!
Nous avons parlé de fierté…

Vous m’avez vanté vos villes et vos villages, vos montagnes et vos vallées
Avec tant d’amour et de ferveur, comme un amant s’enflamme pour sa bien-aimée
Vous m’avez montré un fleuve que vous appelez la mer
Vous le regardiez, en fermant les yeux, comme on fait une prière
Vous m’avez aussi confié vos luttes et vos refus d’obéir
Et vous m’avez présenté vos enfants que vous appelez… votre avenir

J’ai compris à quel point nous étions, vous et moi, fiers d’être Québécois
La fierté gonfle la voilure du cœur
Elle porte nos rêves, elle les met au monde, ici, et ailleurs
La fierté ne ferme pas les portes, elles les ouvre sur un monde qu’on veut meilleur
Quand on est fier de ce qu’on est, on a envie de le partager
De montrer nos chants et d’apprendre des rythmes étrangers
Oui l’Amérique, Oui la planète, mais, avec nos mots, avec nos pas, avec ce qu’on est!

Nous avons aussi parlé de passion…
À force de braver les grandes marées, d’épouser le meilleur et le pire des saisons
À force de vouloir tout ensemencer, vos grands espaces et vos petits balcons
À force de bâtir le pays, vous avez fini par lui ressembler
Vous êtes tenaces comme l’hiver et doux comme le printemps
Colorés comme l’automne et ardents comme la lumière d’été
Bouillants comme vos rivières, vous parlez fort, le geste large et impatient
Rien ne vous arrête, le vent du nord peut bien souffler, le ciel peut bien se déchaîner
Vous allez droit devant, forts et puissants, jamais vous ne renoncerez à votre identité

J’ai compris à quel point nous partageons la même passion pour le Québec!
Mon voyage tirait à sa fin lorsque, au moment de partir,
En me serrant la main, vous m’avez demandé si j’allais revenir
Vous craigniez qu’on ne s’éloigne, comme des amis qui se voient trop rarement
Et qui constatent, avec le temps, qu’ils sont devenus trop différents
Ce soir, je veux vous dire de ne pas avoir peur
La distance des lieux n’est pas celle des cœurs
Pour ne pas se perdre de vue, il faudra se donner rendez-vous
Prendre la route, se visiter, tantôt chez vous, tantôt chez nous
Ce soir, je m’engage à être vigilant
Le pays que je veux compte sept millions et demi d’habitants!
Un pays, c’est une langue, une culture, un ensemble de choses
C’est un territoire, une histoire et des gens
Mais, c’est surtout un sentiment qui repose
Dans le cœur et dans l’âme de chacun, comme un serment

Aujourd’hui, je sais mieux qui vous êtes mais, surtout, je sais mieux qui je suis
Mais mon voyage n’est pas fini, ce soir, ici, avec vous, il se poursuit…

AUTEURE : SYLVIE RÉMILLARD

Partenaires

Gouvernement du Québec Hydro-Québec Société des alcools du Quéebec Mouvement National des Québecois
2002